SNC se prépare pour sa première mission d’essai d’approche

Dream Chaser ALT

La mini-navette Dream-Chaser se prépare pour sa première véritable mission. Pour ce faire, elle devra se détacher d’un avion porteur et se poser sur une piste pour simuler un retour de mission comme ce fut le cas lors des missions ALT de la Navette Spatiale Américaine Enterprise (OV101) en Octobre 1977. Plus de trois décennies plus tard, toujours sur la base aérienne d’Edwards en Californie, des missions similaires vont bientôt commencer.

Les tests d’approche et d’atterrissage, en anglais Approach and Landing Test (ALT), seront une série d’essais en vol du prototype de navette spatiale Dream-Chaser. Le même engin test utilisé pour les tests de levage avec le Skycrane Erickson près de l’aéroport de Broomfield. Les premiers vols se feront sans pilote pour des raisons de sécurité.

SNC prévoit d’effectuer environ 10 à 15 essais pour un premier vol en orbite vers 2015/2016. Les premiers tests ne prévoient pas le largage de la Navette comme ce fut déjà le cas le 28 mai 2012. SNC estime pour le moment que 5 vols d’approche seront nécessaires pour certifier l’appareil. En début d’année, les ingénieurs hésitaient sur l’utilité d’une roulette de nez à l’appareil. Pour le moment, les études semblent démontrer qu’un patin serait plus efficace et plus sûr. Ces tests permettront de valider ce point. La vitesse d’approche quant à elle est de 191 nœuds avec un angle de descente avoisinant les 20° pour sa phase finale.

A la différence d’Enterprise, le largage se fera à l’aide du White Knight Two (WK2) au lieu du Shuttle Carrier Aircraft (SCA). Bien sûr, cela devra dépendre des disponibilités de celui-ci. Sirangelo indique qu’il a d’autres possibilités de largage comme des hélicoptères.

En discuter sur le forum, ou laissez un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire