Premier vol du Dream Chaser en demi-teinte

Le Dream-Chaser ETA (prototype d’essais techniques en vol) a réalisé son premier vol libre le matin du 26 octobre dernier sur la base aérienne d’Edwards en Californie. Suite à de gros retards dûs au combat qui fait rage dans les hautes sphères de la politique américaine sur la subvention du programme CCiCap, la bébé Navette a finalement pris son envol, larguée par un Erikson AirCrane à une altitude de 3,700 mètres (12,000 pieds) au dessus de Désert des Mojaves, le même lieu où en 1977, la Navette Spatiale Américaine Enterprise fit ses premiers tests.

FreeFlight2

Hélas, si en 1977 La mission ALT d’Enterprise connut un franc succès, il n’en va pas de même pour la mini navette « Eagle » qui a connu un sérieux problème lors du déploiement du train d’atterrissage gauche. On ne connait pas les dégâts occasionnés sur l’appareil mais on peut imaginer qu’ils sont sérieux et impossible pour l’heure de savoir si ce prototype sera réparable. Le ETA avait de toute façon une durée de vie limitée. On aurait aimé entendre la même phrase que pour Apollo 11 : « Eagle has Landed« . Hélas, ce ne fut pas le cas.

Malgré cet accident, la Sierra Nevada Corporation reste très optimiste car les données récoltées pendant l’approche restent exceptionnelles. Ces données permettront aux équipes de SNC de continuer à affiner leur vaisseau spatial.

« Suite au largage, le Dream Chaser piloté de manière autonome a suivi la trajectoire de descente prévue selon le profil de vol. Moins d’une minute plus tard, le véhicule a doucement commencé son arrondi pour se poser sur la ligne centrale de la piste 22L droit de la base aérienne d’Edwards. » SNC poursuit : « Hélas, une défaillance mécanique du train d’atterrissage gauche (échec lors du déploiement), l’ETA a perdu le contrôle lorsque le poids du vaisseau s’est transféré sur les roues et s’est renversé sur la piste. Cependant, ce type de train d’atterrissage ne sera pas le même que les futurs DreamChaser. »

FreeFlight1

Laisser un commentaire