Partenariat entre la SNC et Lockheed Martin

Le Dream Chaser prend forme à Michoud

Suite à l’annonce du partenariat entre la Sierra Nevada Corporation (SNC) et Lockheed Martin qui boostera la construction du Dream Chaser à l’usine d’assemblage de Michoud (MAF), la même qui autrefois construisait les réservoirs extérieurs (ET) de la défunte Navette Spatiale Américaine. Le centre d’assemblage Michoud est un site qui est situé à l’est de La Nouvelle-Orléans en Louisiane. Cette usine a été construite en 1940 et produisit des avions durant la Seconde Guerre mondiale puis des chars de combat durant la guerre de Corée. Le centre est passé sous contrôle de la NASA en 1961. Il a notamment servi pour la fabrication du premier étage de la fusée Saturn V pendant le programme Apollo. Le site fait 3,4 km². Le bâtiment principal est l’un des plus grands halls d’assemblage au monde (surface sous toiture de 174 000 m²).

Partenariat entre la SNC et Lockheed Martin

La SNC poursuit ses efforts pour prouver que le Dream Chaser peut remporter la compétition de la NASA dans le cadre du CCiCap et continue l’assemblage du premier véhicule d’essai (ETA) pour son vol inaugural en Californie qui se déroulera dans les semaines à venir au centre de recherches de Dryden à Edwards en Californie du nord. La même base qui permit à la Navette de faire ses premiers essais et à de nombreuses reprises de rentrer sur terre. Conduit par Mark Sirangelo, l’homme qui a un passé fascinant, le projet Dream Chaser commence à intéresser de plus en plus de fans de l’aérospatiale sur le net. Les sujets de discussions fleurissent à travers la toile (comme notre site) car d’une certaine manière, ce véhicule ne cesse de faire penser à la Navette Spatiale aujourd’hui à la retraite. Cette Baby-Shuttle a en effet beaucoup de points communs comme le fait qu’il sera le seul et unique vaisseau à pouvoir se poser comme un avion.

Ce projet se bat dans une compétition acharnée pour gagner des subventions de l’état et transporter plus tard du matériel et des hommes vers l’orbite basse (LEO) où  l’ISS se situe. Les autres prétendants sont Boeing avec le CST-100 (le point commun avec le Dream Chaser est qu’il utilisera le même lanceur à savoir l’Atlas V) et Space X qui a déjà une certaine avance du fait qu’il a déjà réalisé plusieurs missions avec succès. Même si la compétition est rude, les trois protagonistes ont un profond respect dans le développement des autres projets.

Avec Lockheed Martin à bord, la SNC dispose maintenant des ressources et d’installations supplémentaires pour finaliser leur vaisseau vers le but ultime qui est de voler dans l’espace. Pour l’anecdote,  le Dream Chaser sera en partie assemblé dans des bâtiments qui furent autrefois ceux de l’assemblage de certains éléments de la Navette Spatiale comme les réservoirs extérieurs géants (ET). Un signe diront certains !

Ces nouveaux accords permettront à la région de sauver de nombreux emplois.

Laisser un commentaire