Le Dream Chaser ETA en route pour Dryden !

Le Dream Chaser ETA (Engineering Test Article) est en route pour le lac séché du centre de recherche et d’essais de Dyden en Californie du Nord situé dans le désert de Mojave pour sa première mission ALT (Approach and Landing Tests), le même lieu qui a servi de base d’essais pour la navette Spatiale Enterprise en 1977. Il est situé sur l’emprise de la base d’Edwards. Dryden, qui bénéficie d’un climat particulièrement stable et de longues pistes d’atterrissage sur le fond d’un lac desséché, et qui est utilisée pour tester certains des avions les plus avancés au monde.

L’ETA a déjà volé, via le test de portage près de l’aéroport de Rocky Mountain Metropolitan suspendu par un hélicoptère Sikorsky Skycrane en mai 2012 lui accréditant le franchissement d’une étape importante. A la suite de ce vol en captivité, l’ETA était en cours de préparation pour son premier vol libre historique qui devait avoir lieu vers le mois d’avril 2013.

Cependant, le vol fut retardé à la suite d’un problème avec les 7 ACUs, soit les unités de contrôle de commande (ACU pour Actuator Control Units). Le problème a été résolu et la SNC est en mesure d’effectuer la livraison en mai à Dryden. En vue de ce voyage, l’ETA a vu ses ailes et le gouvernail enlevés, avant d’être emballée sous film plastique pour le trajet en camion.

Les 7 nouveaux ACUs seront montés directement au centre d’essais. En fonction de l’avancement de cette préparation, le Dream Chaser devrait faire son premier lâcher vers le mois de juin 2013 très tôt en journée avant que la chaleur extrême du dessert empêche l’hélicoptère de décoller avec sa précieuse charge.

Selon le site NASASpaceFlight.com, bien qu’aucun nom ne soit officiellement attribué à l’ETA, les rumeurs indiquent que le vaisseau s’appellerait ‘Eagle’.

Parmi les 3 participants au CCiCap, seule Dream-Chaser aura les caractéristiques d’une Navette Spatiale Américaine, à savoir décoller verticalement et se poser en douceur sur une piste conventionnelle et ce avec un stress de moins d’1.5G pendant la rentrée atmosphérique. Ce sont probablement ces faits qui font que le Dream-Chaser a de bonne chance de voir son rêve devenir réalité. Tout comme le CTS100 de Boeing, le Dream Chaser décollera en haut d’une fusée Atlas 5.

Laisser un commentaire