Le Dream Chaser en termine avec le CCDev2 !

Comme prévu, Le Dream Chaser ETA (Engineering Test article) de la Sierra Nevada Corporation a passé avec succès l’exigence pour le CCDev2 de la NASA malgré le crash qui s’est produit lors de son premier vol libre en octobre.

Tests de remorquage du Dream Chaser

Parmi les 3 prétendants à la cour permettant aux américains de retrouver l’indépendance à l’espace, seul le Dream Chaser utilise le concept du corps porteur et devient ainsi le successeur le plus proche de la défunte Navette Spatiale.

Il est en compétition avec deux capsules, SpaceX Dragon et Boeing CST-100 tous deux financés par le CCP (Commercial Crew Program).

Le 26 Octobre 2013, pendant les derniers instants de la mission, le train d’atterrissage gauche resta bloqué causant le crash de l’orbiter à haute vitesse. Malgré un accident spectaculaire, il s’avère que les dégâts sont plus de l’ordre cosmétique que structurel. C’est surtout le faux bouclier atmosphérique qui fut touché. Si un équipage avait été à bord ce jour là, il aurait été indemne. Le vaisseau souffre de quelques éraflures et montre à quel point celui-ci est robuste. C’est presque une bonne chose que ça se soit passé ainsi.

Malgré cet accident, la Sierra Nevada Corporation reste très optimiste car les données récoltées pendant l’approche restent exceptionnelles.

Le dernier point pour passer avec succès la dernière étape du CCDev2 était un vol libre et c’est une chose que le Dream Chaser a démontré avec succès.

« Suite au largage, le Dream Chaser piloté de manière autonome a suivi la trajectoire de descente prévue selon le profil de vol. Moins d’une minute plus tard, le véhicule a doucement commencé son arrondi pour se poser sur la ligne centrale de la piste 22L droit de la base aérienne d’Edwards. » SNC poursuit : « Hélas, une défaillance mécanique du train d’atterrissage gauche (échec lors du déploiement), l’ETA a perdu le contrôle lorsque le poids du vaisseau s’est transféré sur les roues et s’est renversé sur la piste. Cependant, ce type de train d’atterrissage ne sera pas le même que les futurs DreamChaser. »

FreeFlight2

L’équipe de Boulder va pouvoir travailler dur pour préparer les autres objectifs CCiCAP en vue d’un premier vol prévu en 2016 qui permettra aux américains de retrouver leur Leadership spatiale.

La capacité du Dream Chaser intéresse également d’autres pays outre atlantique à savoir l’agence spatiale Allemande qui souhaite collaborer avec la NASA et la SNC pour une exploitation de ce vaisseau.

Pour connaitre l’avancement du Dream Chaser pendant la phase CCiCap, cliquez ici.

Tags:  

Laisser un commentaire